dimanche 12 août 2012

Arsène Lupin Gentleman-Cambrioleur de Maurice Leblanc

Iluze organise régulièrement ce qu'elle apelle un combat d'auteur, auquel je me promet à chaque fois de participer, mais pour le moment, cela reste une promesse.
Ce mois ci, grâce à d'autres blogueuses, j'ai ouvert Arsène Lupin de Maurice Leblanc, que j'avais envie de découvrir depuis un moment. Ma première expérience avec Sherlock Holmes date d'avril, mais je ne suis pas sure d'avoir le temps d'en lire un autre d'ici le 15.



Résumé
Résumé LA

Vif, audacieux, impertinent, rossant sans arrêt le commissaire (qui ici, en l'occurrence, s'appelle l'inspecteur Ganimard), traînant les cœurs après lui et mettant les rieurs de son côté, se moquant des situations acquises, ridiculisant les bourgeois, portant secours aux faibles, Arsène Lupin, gentleman cambrioleur est un Robin des Bois, de la " Belle Époque".
Un Robin des Bois bien français : il ne se prend pas trop au sérieux, ses armes les plus meurtrières sont les traits d'esprit ; ce n'est pas un aristocrate qui vit comme un anarchiste mais un anarchiste qui vit comme un aristocrate. Arsène Lupin, après plus d'un demi-siècle, n'a pas vieilli. Il ne vieillira jamais en dépit de son chapeau haut de forme, de sa cape et de son monocle.


Mon avis :

J'ai lu une édition numérique, je pense que cela correspond à l'édition Arsène Lupin Gentleman-Cambrioleur, avec l'arrestation d'Arsène Lupin.

Le livre est en fait un recueil de nouvelles qui se suivent pour certaines, et d'autres semblent indépendantes. Il y a vaguement une continuité de personnage à travers le narrateur, le policier Ganimard, voir certaine demoiselle.

Le mode de narration m'a pas mal troublé et joue dans cette incertitude sur l'identité réelle de Mr Lupin, on se demande souvent s'il est le narrateur ou un personnage qui semble insignifiant dans le texte. Le style est parfois assez ampoulé et désuet avec des structures de phrase dont je n'ai pas l'habitude, mais qui font le charme de ce texte aussi.

Arsène Lupin reste un personnage fascinant dans sa malice, on découvre vaguement son passé, ses mobiles (autre que l'argent et la popularité) et bizarrement, on s'attache à lui dans son coté Robin des Bois et respect de ses adversaires. Les confrontations avec d'autres malfrats (comme dans le train) et des policiers aussi reconnus qu'Herlock Sholmes apportent du piquant dans les récits et mettent en valeur son ingéniosité et sa capacité d'anticipation.

Au total : Un héros attachant qui porte bien son nom. Je découvrirais l'aiguille creuse avec plaisir !

Catégorie Métier

Aucun commentaire:

Publier un commentaire