mardi 5 août 2014

Aquatilia de Berangere Tosello

Opération Coup De Coeur pour auteurs peu médiatisésUn livre jeunesse qui fait partie de l'opération Coup de Coeur 2014, un livre qui me tentait car on lit assez de peu de chose sur les sirènes, et que l'auteur porte le même nom que ma sœur !




Résumé

Couverture Aquatilia, tome 1 : Le secret de ThelmaAu cœur d’une immense cavité sous-marine demeure Aquatilia, paisible cité aquatique. C’est en ces lieux que des sirènes, hommes et femmes, vivent en toute quiétude, isolées du reste du monde. L’essence de leur vie d’immortels consiste en la méditation, à laquelle ils dispensent tout leur temps d’éveil. Les habitants d’Aquatilia ont pour but de visiter à distance d’autres lieux ou cités aquatiques par voyage astral, via leur âme. Tous travaillent avec le plus grand des plaisirs. Tous, à l’exception de Thelma. Depuis son plus jeune âge, cette sirène ne partage pas les mêmes envies que les autres et s’éloigne chaque jour, dans le plus grand des secrets, de sa cité sous-marine. Elle passe ainsi ses journées sur une petite île déserte qu’elle affectionne tout particulièrement. Cependant, à mesure que les jours défilent, le cœur de Thelma se ternit. Seule sur la plage, elle songe à une autre existence et n’assume plus ce secret qui la ronge au quotidien. Pourtant, l’idée d’abandonner Aquatilia, en particulier Artemus, son patriarche, et Dant, son ami, lui est impossible… Mais par une paisible matinée, tout bascule. Après avoir quitté sa chambre et regagné son île, Thelma fait une incroyable découverte… Le secret de la sirène sera alors plus que jamais menacé. Saura-t-elle malgré tout le préserver ? Et quel pourrait être le prix de braver ainsi l’interdit ?

Mon avis

Effectivement les sirènes c'est un thème original, leur mode de vie imaginé par l'auteur aussi.
Après, je n'ai pas été convaincue par les jours coupés en méditation/étude avec pour but de visiter du pays mentalement, et les nuits consacrées à la papote.
Pas de besoin de repas, ce sont l'équivalent de baleine avec le plancton, mais elle peuvent aussi manger du poisson grillé sans souci, ni de sommeil ... Bon, soit.

Thelma, l’héroïne n'est pas très intéressante, totalement intéressée par son nombril, insensible au sentiment de ses amis, et famille.
Il manque un quelque chose au monde des sirènes, un liant entre tous les personnages. Leur changement de comportement après la catastrophe est assez compliquée à comprendre, car on a du mal à croire au beau fixe auparavant. Les monstres entrainant la destruction de la cité, ne sont pas vraiment décrits, et font plus point Godwin, que vraiment menace de leur société.

Le personnage d'Artemus se dévoile au fur et à mesure, et est peut être le seul à éveiller ma curiosité. Celui de l'Oracle m'apparait comme fourbe, mais peut être car la vision de Disney est trop présente. Les autres sirènes sont soit féminines, soit masculines, trainent en couple sans vraiment comprendre pourquoi finalement, et on perd le charme d'une société vraiment "imaginée".

Quant au héros masculin, Constantin, j'ai trouvé que son histoire était assez mal amenée, où d'un coup tout nous est dévoilé, sans forcément grand intérêt pour l'histoire. Ce passage d'ailleurs ne m'a pas vraiment convaincu sur l’intérêt de la méditation et de l’imprégnation. Son aventure sur l'île a un relent d'île au trésor ou de Robinson Crusoé.

Enfin, mon plus gros regret est la fin abrupte qui fait que ce tome n'est pas du tout indépendant, et ce cliffhanger ne me convainc décidément pas de continuer ...

Au total : Des sirènes avec une touche d'île au Trésor, mais assez déçue au final ...

Aucun commentaire:

Publier un commentaire