dimanche 25 janvier 2015

"Tobie Lolness : La fuite" de Timothée de Fombelle

Un auteur jeunesse dont j'entends beaucoup parler à la fois pour ce personnage de Tobie que pour son nouvel ouvrage : Le livre de Perle. Lu dans le cadre de la rencontre de mon club de lecture

Résumé

Couverture Tobie Lolness, tome 1 : La Vie suspendue«Tobie Lolness mesurait un millimètre et demi, ce qui n’était pas grand pour son âge.» Ainsi commence le récit des aventures du jeune Tobie, qui appartient au peuple du grand chêne. Ce peuple ne connaît pas d’autre univers que celui de l’arbre, creusant ses maisons dans les branches, traçant ses chemins dans les sillons de l’écorce, faisant travailler les charançons, élevant leurs larves pour se nourrir. Le père de Tobie, savant génial et sage, a refusé de livrer le secret d’une invention révolutionnaire qui permet de transformer la sève de l’arbre en énergie motrice. Il sait que certains s’en serviraient au détriment de l’arbre. Furieux, le Grand Conseil a condamné la famille Lolness à l’exil dans les Basses-Branches, territoire sauvage et sombre, près de la frontière des Pelés. Là pourtant, Tobie vit heureux et rencontre Elisha qui devient son amie. Mais les Lolness sont rejugés et, cette fois, condamnés à mort. Seul Tobie parvient à s'échapper. Se cachant au creux des écorces, courant parmi les branches, Tobie fuit, traqué par les siens…

Mon avis

J'ai beaucoup aimé ce livre malgré quelques défauts que j'ai trouvé au niveau de la cohérence de l'univers.

Le gros point fort est le nombre de thèmes différents abordés que ce soit la tolérance de l'autre, l'écologie, les conséquences de nos actes, sans jamais tomber dans l'excès ou dans la fatalité. Certains passages sont cependant peut être trop cousus de fil blanc, mais cela correspond à un livre accessible au plus jeune âge.

Tobie est un personnage attachant, exemplaire dans son courage, sa détermination et sa bonté d'âme. Les différents épreuves qu'il vit le rendent plus fort, et apportent chacune une vision de tolérance, de réflexion. Sa vision de la vie, naive mais adaptée est une vraie force pour lui et pour le récit car il reste crédible et on se fascine pour ce petit bonhomme et ses aventures.

La construction du récit avec des retours en arrière permet de garder un certain rythme et nous amène à nous interroger sur la place de chaque personnage dans la vie de Tobie et dans le récit. Chaque personne croisée a un rôle dans le récit.

Ses parents semblent bons, et attachés à leur fils. On imagine son père comme un savant fou, toujours en quête de découverte et sur une autre planète. Sa mère cache probablement un sacré caractère.
Elisha la mystérieuse se laisse découvrir au fil du tome, et apporte un peu de féminité à ce livre. J'ai hâte de voir son évolution dans le prochain tome.
Les ennemis sont pour certains très manichéens, comme Mitch, mais on se rend compte que l'auteur prend un soin particulier à faire changer de camp certains, à montrer que tout n'est pas figé, et les amis de Tobie deviennent parfois des héros de l'ombre. J'ai aimé ce coté petit détail, personne commune qui fait basculer l'histoire.

Certains passages sont particulièrement prenants (notamment dans la grotte ou la boule de gui), et on se prend à se demander ce qu'on ferait si nous étions à sa place.

Au total : Un roman jeunesse très bien rythmé qui nous amène dans un arbre au pays des tout-petits. La suite est déjà dans ma PAL !

samedi 24 janvier 2015

"Le dernier jour de ma vie" de Lauren Oliver

Lu dans le cadre du challenge ABC, je n'avais pas été convaincue par Delirium de cet auteur, mais intriguée par cette histoire à la sortie du livre

Résumé

Couverture Le Dernier Jour de ma vieSamantha Kingstone a tout pour elle : le petit copain le plus craquant du monde, trois meilleures amies géniales, et une cote de popularité illimitée. Ce vendredi de février aurait dû être un jour comme les autres. Un jour parfait dans une vie de rêve. Mais ce vendredi de février est le dernier pour Sam. Pourtant elle va obtenir une deuxième chance. Ou plutôt six chances. Six jours pour démêler le mystère entourant sa mort. Six occasions de découvrir la vraie valeur de tout ce qui l’entoure. Ce vendredi est le dernier jour de la vie de Sam. Ou le premier ?



Mon avis

J'ai beaucoup aimé ce livre, même si j'ai eu une petite surprise sur mon Kindle, car ma version numérique contient 16% de"pub" à la fin du récit (extrait de ses autres livres) et je ne m'attendais pas à une fin à ce moment la et ai été assez surprise par le choix de l'auteur.

L'histoire en elle même est assez simple, entre l'adolescente tête à claques dans son comportement et le concept de revivre la journée pour faire changer les choses, un peu comme l'effet papillon. Mais j'ai trouvé un petit quelque chose qui m'a fait tourner les pages pour savoir comment l'histoire et les personnages allaient évoluer.

Clairement Samantha fait partie des héroïnes antipathiques dans son comportement au lycée, en famille et en société en général. On trouve à travers ce livre une certaine critique de la société américaine avec leurs codes, leur structure sociale lycéenne (la fête de la St Valentin au lycée, au secours...).

Je trouve son évolution assez intéressante, ses tests pour voir comment son comportement peut faire changer les choses. Certaines journées revécues sont particulièrement touchantes, notamment lorsqu'elle se rapproche de sa famille, ou déstabilisantes quand elle devient pire que ce qu'elle n'est. D'autres filles sont aussi intéressantes à suivre, que ce soit Lindsay ou Juliette.

 De même, le coté enquête qu'elle mène pour mieux comprendre son entourage, et les liens entre les personnes est bien mené. La recherche du pourquoi de certains comportement est une ouverture pour les jeunes lecteurs. Et contrairement à d'autres lecteurs, je n'ai pas trouvé de vraies répétitions dans ma lecture, les scènes identiques sont évoquées mais jamais réécrites.

On peut reprocher un certain coté moralisateur à ce roman, ambiance soit une gentille fille avec tes parents, et avec tes amies et avec tout le monde. On ne se moque pas des personnes moches et insignifiantes, on ne les humilie pas pour le plaisir ...
Et on ne choisit pas son mec pour son physique alors qu'il a un QI de moule !

Au total : Un bon livre de Young Adult, avec une fin cohérente !


http://2.bp.blogspot.com/-zibbXVsb8Pc/VDkaT_y_8kI/AAAAAAAAD_A/yglsy8VtZ5I/s1600/ABC2015.png
1/26 Lettre O 450 pages
SFFF_au_feminin



mercredi 14 janvier 2015

"Max" de Sarah Cohen-Scali

Livre qui a beaucoup fait parler de lui à sa sortie, à la fois du fait du thème abordé, que de la couverture provocante.

Résumé

Couverture Max"19 avril 1936. Bientôt minuit. Je vais naître dans une minute exactement. Je vais voir le jour le 20 avril. Date anniversaire de notre Fürher. Je serai ainsi béni des dieux germaniques et l'on verra en moi le premier-né de la race suprême. La race aryenne. Celle qui désormais régnera en maître sur le monde. Je suis l'enfant du futur. Conçu sans amour. Sans Dieu. Sans loi. Sans rien d'autre que la force et la rage. Je mordrai au lieu de téter. Je hurlerai au lieu de gazouiller. Je haïrai au lieu d'aimer. Heil Hitler !"Max est le prototype parfait du programme "Lebensborn" initié par Himmler. Des femmes sélectionnées par les nazis mettent au monde de purs représentants de la race aryenne, jeunesse idéale destinée à régénérer l'Allemagne puis l'Europe occupée par le Reich



Mon avis

Ce livre fascine par le sujet abordé. Je ne me souviens pas avoir entendu parlé du Lebensborn dans ma scolarité alors que c'est un sujet qui fait froid dans le dos, notamment lorsque celui ci est décrit "de l'intérieur" par Max.

J'avoue que la première partie ne m'a pas forcément convaincue. J'ai eu l'impression d'un trait forcé pour le personnage de Max, ce nourrisson conçu pour être le parfait petit aryen et qui le sait. La description des sélections des différentes mères, tous les non-dits pour les convaincre montre à quel point la manipulation était présente, et le reste surement encore à l'heure actuelle.
Leur condition de vie réduite à être des mères nourricières, sans pouvoir réellement s'attacher à leur enfant, sans voir la perspectives de les élever met en évidence que l'apparence restait la seule priorité, notamment lors des sélections pour l'adoption.
On ne peut être que touché par le discours tenu par Max, par son sang froid, voir sans cœur, même si certains passages nous montre une partie de son humanité qui reste présente finalement, et nous laisse l'espoir du changement. J'ai aimé avoir l'impression d'une nécessité d'un lien filial, rejeté par cet enfant par principe mais qu'il cherche au delà des convictions religieuses, et parfois malgré les apparences.

L'histoire m'a plus accrochée à partir du son départ de la pouponnière, parce que Max, finalement redevient un enfant, désobéit aux consignes et commence à réfléchir, peut être un peu trop lucidement pour son age supposé. Il existe dans toute la première partie cette dissociation entre l'âge présumé du discours et l'âge de l'enfant qui donnait un coté très didactique finalement, et pas forcément crédible.

Les différentes méthodes de recrutement des enfants polonais, vues de l'intérieur, les écoles de formation avec un programme qui nous parait totalement hallucinant de dénigrement, de conditionnement de toute une jeunesse sont une partie choc de ce livre par son réalisme.
Le coté très pervers imaginé par le système pour repérer et rassurer les enfants pour les conditionner au plus tôt. L'ignorance totale de ce qu'est l'enfant, et la sous estimation des capacités de mémoire des enfant est aussi quelque chose de choquant, au vue de moyens employés et des objectifs finaux.

L'évolution en relation avec la réalité historique est très bien rendu. On entre dans la peau des allemands, dans leur crainte, dans l'écroulement de leur système visible au quotidien.

Au total : Un point de vue déstabilisant sur le Lebensborn, je tenterais surement de lire Kinderzimmer de Valentine Goby, pour un point de vue moins romancé.

D'autres avis chez AcrO, qui m'a convaincue de me lancer et Reveline qui émet certaines réserves aussi

mardi 13 janvier 2015

TTT : Les livres achetés en 2014 et toujours pas lus !


Le Top Ten Tuesday est un rendez-vous hebdomadaire dans lequel on liste notre top 10 selon le thème littéraire défini.
Ce rendez-vous a initialement été créé par The Broke and the Bookish et repris en français sur le blog de Iani

Je vous rappelle le thème de cette semaine :

Les 10 livres achetés en 2014 que vous vouliez absolument lire mais que vous n'avez pas encore lus

J'avoue qu'un top ten ne suffira pas à noter tous mes achats non lus de l'an 2014.
J'ai mis ce que je prévois de lire rapidement cette année

Achetés pour, pendant ou à cause des imaginales :

En amont :
La séparation de Christopher Priest
J'ai lu Prestige pour une lecture commune, et souhaitait en lire un second pour pouvoir rencontrer et le faire dédicacer. J'ai du survoler les 20 premières pages, et n'ai pas osé aborder l'auteur ... Bel échec

Pendant :
Le sang des 7 rois de Régis Goddyn
Car j'ai beaucoup aimé la manière dont l'auteur m'en a parlé, et ses discours lors des différentes conférences. Bon je n'ai toujours pas ouvert le livre ...

Après
Les outrepasseurs de Cindy Van Wilder
Prix jeunesse, dont la blogosphère a vanté les mérites. Il est dans ma PAL et fait partie de mes envies de lecture rapide

Couverture Le sang des 7 Rois, tome 1Couverture Les Outrepasseurs, tome 1 : Les héritiersCouverture La Séparation

Achat impulsif de la rentrée littéraire
L'île du Point Nemo de Jean Marie Blas de Robles
Pour la couverture, le résumé et au vue des avis positifs, il faut que je le lise.

De la lecture contemporaine qui me faisait envie
Karoo de Steeve Tesich
J'en avais entendu parler lors d'une émission de lecture, et eu envie de découvrir l'auteur.

La souris bleue de Kate Atkinson
Un classique policier

Couverture La Souris bleue Couverture KarooCouverture L'Île du point Némo

Pour des lectures communes que je n'ai pas eu le temps de faire
L'oreille interne de Silverberg
Le déchronologue de Stephane Beauverger

Conseils de lectrices 
Outlander de Diana Gabaldon
La série a fait tout un foin, qui m'aurait refroidit si certaines amies ne me l'avaient pas chaudement recommandé !

Couverture Le DéchronologueCouverture L'oreille interneCouverture Le chardon et le tartan, tome 1

Et d'autres !
A noter que j'ai lu la plupart des livres que j'ai acheté récemment, notamment pour la rentrée littéraire !

samedi 3 janvier 2015

Bilan 2014, Perspectives de 2015

Début janvier, comme sur beaucoup de blog, c'est l'heure du bilan !



Ce que je retiens de cette année, sur le plan personnel, c'est mon déménagement vers le nord, avec un travail plus prenant mais qui correspond plus à ce que j'aime faire au quotidien. 2015 sera l'année d'un changement, car mon contrat se termine en novembre ... Par ailleurs, l'organisation de mon mariage, risque de m'occuper pas mal en ce début d'année (il est prévu pour fin avril !).


Sur le plan du blog, je vois un gros coup de mou dans mes lectures et surtout dans mes articles. J'aime toujours autant blogguer mais j'ai du mal à me dégager le temps de le faire. L'arrivée des smartphones, a énormément diminué mon activité sur la blogosphère, en étant bien plus spectatrice qu'actrice, notamment pour commenter les autres blogs, noter les bonnes idées, et participer un peu plus aux forums où je suis inscrite. Les rencontres entre blogueuses m'ont permis de raviver la flamme dans les coups durs. J'espère pouvoir continuer à en faire cette année (notamment Trolls et légendes, et les Imaginales)


Sur le plan de la lecture, l'opération Coup de Coeur pour des auteurs peu médiatisé, m'a beaucoup pris de mon temps de lecture sans forcément un grand enthousiasme car de nombreux livres n'auraient pas atterri dans ma PAL, d'autres sont cependant de bonnes surprises.
Bref, cela a fini de me convaincre que j'aime les challenges, mais qu'ils entrainent une certaine frustration. Je me suis donc limitée au challenge ABC, et  à poursuivre les déjà entamé.





Au total, j'ai lu 63 livres et BD dont 55 romans (soit environ 1 par semaine), pour un total de 72 articles, pas vraiment de continuité, j'ai raté certains bilan mensuels notamment, et le TTT commence à mon avis à s’essouffler.
Dans les différents livres, il n'y a pas beaucoup de livres mémorables, pas beaucoup de relecture ni de classique ...
J'ai pris pas mal de résolutions pour l'an 2015, on verra si je les tiens !

Les livres qui m'ont marqué : 

La horde du Contrevent d'Alain Damasio
Chroniques au pays des mères d'Elisabeth Vonarburg 


En bande dessinée : Blacksad (tome 1 à 5) de Juan Diaz Canales
Mauvais genre de Chloe Cruchaudet

Couverture Chroniques du Pays des Mères Editions Alire 1999Couverture Mauvais GenreCouverture Blacksad, tome 3 : Ame rouge Editions Dargaud 2005