jeudi 25 février 2016

"Animale" de Victor Dixen

Lu dans le cadre du bookclub de Livraddict, j'ai bien aimé ce roman jeunesse qui se lit vite.
J'écris cet article, après la discussion et donc de manière plus réfléchie probablement que d'habitude.

Résumé

Couverture Animale, tome 1 : La Malédiction de Boucle D'or1832. Blonde, dix-sept ans, orpheline, vit depuis toujours dans un couvent, entourée de mystères. Pourquoi les soeurs l'obligent-elles à couvrir ses cheveux d'or et à cacher sa beauté troublante derrière des lunettes noires ? Qui sont ses parents et que leur est-il arrivé ? Quelle est la cause de ses évanouissements fréquents ?
Blonde est différente et rêve de se mettre en quête de vérité.







Mon avis

Après ma déception de Poison, j'ai été très agréablement surprise par ce livre.

Il ne s'agit pas d'une simple réécriture, en effet le conte du Boucle d'Or est bien présent, mais Victor Dixen apporte sa touche, une suite, une nouvel environnement, tout en faisant un clin d’œil à l'auteur original.

Le roman est organisé en quatre parties, bien rythmée, permettant un changement de point de vue, correspondant à une nouvelle étape de la vie de Blonde. Son histoire est entremêlée de Flashback et de points de vue extérieurs permettant d'éviter l'écueil du roman à la première personne.

Certains personnages sont caricaturaux, mais restent secondaires ce qui permet une certaine profondeur aux principaux protagonistes.
 J'avoue avoir été particulièrement intéressée par Gabrielle et les passages la concernant, les trouvant plus entrainant. Blonde souffre de la comparaison avec le personnage sus-cité, même si leur évolution présente certaines similarités, j'ai vraiment aimé voir le destin de Gabrielle s'accomplir. 
 
La dualité animale/humanité est explorée par plusieurs axes et personnages et a fait partie de la discussion du book club. Le thème de la lumière et de la spiritualité est assez présent par le couvent, mais aussi Gaspard et les légendes nordiques qui sont apportées par la suite.
J'ai apprécié le passage au cirque, même si celui ci a semblé trop survolé pour certains.

Au total : Un roman jeunesse bien rythmé qui apporte un vrai renouveau au conte de Boucle d'Or.


Challenge Francofou

SFF et diversité mini
Item 16 : Premier tome d'une série SFFF

dimanche 21 février 2016

"Poison" de Sarah Pinborough

Une réécriture de conte, dont j'avais lu des avis positifs (mais je ne me souviens plus où) que j'ai croisé à la médiathèque lors de mon inscription.
Attention, risque de spoiler comme souvent lorsque je n'ai pas vraiment aimé !

Résumé

Couverture Contes des Royaumes, tome 1 : PoisonBlanche-Neige, le conte de fées revisité : cruel, savoureux et tout en séduction.
Rappelez-vous l'innocente et belle princesse, la méchante reine impardonnable, le valeureux prince, la pomme empoisonnée et le baiser d'amour sincère...
... et à présent ouvrez ce livre et plongez dans la véritable histoire de Blanche-Neige, telle qu'elle n'a jamais été révélée ...






Mon avis

Je n'ai pas vraiment adhéré à cette réécriture de conte.
Dès les premières pages, les détails concernant le roi auraient du me faire tiquer sur cette réécriture, un brin cru (cf les détails de sa manière d'uriner).

La trame de Blanche Neige est bien présente avec une beauté brune à la peau diaphane, une méchante belle mère obnubilée par sa beauté à elle, des nains, un prince charmant (pas si charmant mais j'y reviendrais plus tard !).

Les personnages sont un brin inconsistants et pas toujours cohérents.
Je pense que la palme revient à Blanche Neige qui se transforme de gentille niaise à prostituée (c'est un peu fort, mais sa nuit de noce est surprenante, j'ai cru que c'était la belle mère qui s'était métamorphosée en notre héroïne, rebondissement qui m'aurait paru bien plus intéressant à creuser). On apprend finalement ce qu'elle faisait lorsqu'elle passait tout son temps chez les nains, et cette explication nous ouvre de nouveaux horizons sur ce peuple, rarement sexué.

Mais le chasseur n'est pas mal aussi, passant de fin stratège dans la foret à obsédé en voyant une jolie fille ...
Les nains sont trop dérivés de Disney. Passer de Dormeur à Rêveur et de Grincheux à Grognon, c'est faire semblant d'originalité. Depuis, j'ai d'ailleurs relu le conte de Grimm, car je me posais la question s'ils étaient nommés (une douzaine de page si ca intéresse), et nous savons uniquement qu'ils sont sept.

Quand au prince charmant, il devient un goujat psychopathe... Effectivement ça change, du ""Ils vécurent heureux et eurent beaucoup d'enfant", mais au final, j'espérais que l'histoire retomberait dans un classique un peu plus romantique. Il tombe amoureux comme dans le conte original, mais son comportement rustre après la nuit de noce (même si je comprends qu'il se sente un peu arnaqué) est complètement fumé.

Le seul personnage à peu près intéressant et cohérent est celui de la grand mère, tirée d'un autre conte qui explique en partie la magie dans la famille de la méchante.

L'histoire en elle même est surprenante, et modifie notre vision du conte de fée, entre les scènes de "sexe" qui n'ont pas grand intérêt (surtout entre Blanche Neige et le prince), le chasseur qui passe de prince charmant à pion ou le prince qui tombe amoureux et change d'avis comme de chemise.

Ce livre étant assez court, la lecture est rapide, et fait parfois lever les yeux au ciel.

Au total : Une réécriture qui ne m'a pas vraiment convaincu que ce soit par les personnages trop changeant, ou un style d'écriture assez quelconque ou il manque de poésie.
Sauf sur un malentendu, je ne pense pas lire la suite, revisite des contes de Cendrillon ou de la Belle au bois dormant.

SFF et diversité mini
Item 12, vu que j'ai relu le conte initial ! (de là à dire adorer pendant mon enfance ...)

lundi 15 février 2016

"Au guet : Les annales du Disque Monde" de Terry Pratchett

Il y avait un petit moment que je n'avais pas lu un livre du Disque Monde, et dans diverses conversations, on me conseillait de découvrir le Guet, ses personnages et surtout Ankh Morpock !
Ecrire un article sur livre de Pratchett reste tout de même assez complique, mais je me lance !

Résumé

Couverture Les Annales du Disque-Monde, tome 08 : Au guet !Une société secrète d'encagoulés complote pour renverser le seigneur Vétérini, Patricien d'Ankh-Morpok, et lui substituer un roi. C'est sans compter avec le guet municipal et son équipe de fins limiers. Enfin une affaire à la mesure du capitaine Vimaire, alcoolique frénétique, et de ses non moins brillants adjoints. Et lorsque l'on retrouve au petit jour dans les rues les corps de citoyens transformés en biscuits calcinés, l'enquête s'oriente résolument vers un dragon de vingt-cinq mètres qui crache le feu ; on aurait quelques questions à lui poser. Peut-être la collaboration du bibliothécaire de l'Université ne serait-elle pas inutile. Certes, à force de manipuler les grimoires de la plus vaste collection de livres magiques du Disque-monde, il a depuis quelque temps été métamorphosé en singe, mais qui a vraiment remarqué la différence ?

Mon avis

J'ai beaucoup aimé ce tome ! (Je me suis aussi rendue compte qu'il s'agissait de ma première lecture, et non d'une relecture comme je le croyais au départ).

Le guet, institution abandonnée d'Ankh Morpock, à la volonté du Patriarche et de sa gestion de la ville est un monument d'humour notamment par ses personnages.

Je crois que ce tome réunit un nombre de personnages tous aussi intéressants les uns que les autres, et l'alchimie se fait bien et rapidement. Je suis toujours un peu déstabilisée par l'absence de chapitre et l'alternance des différents points de vue. J'ai cependant eu l'impression d'une meilleure fluidité entre les différents personnages et sous intrigues que lors de ma précédente lecture de cet auteur.

Les membres du guet, Vimaire, Chicard et Colon sont à la ramasse mais se ressaisissent bien lorsque leur ville est en danger, soutenu par Carotte, personnage improbable débarquant du monde des nains ! (D'ailleurs si j'ai bien suivi, je pense qu'on reverra Carotte qui a une généalogie palpitante !).

Leur ennemi, secte secrète avec des personnages complètement caricaturaux et drôles du coup, décide d'invoquer un dragon pour mettre un roi en place. Le concept m'a fait marrer surtout le cynisme du chef de cette bande d'incompétent.
Dans les personnages récurrents, on retrouve le seigneur Veterini gérant la ville d'Ankh d'une main de maitre, dont les manigances permanentes et le réalisme sont un régal, et le bibliothécaire, anthropoïde investi dans son travail et la recherche des livres volés.
Enfin le personnage qui apporte une touche de féminité : Sybil Ramkin, amatrice de dragons des marais ! Les dragons ont d'ailleurs leur place à part entière dans ce tome, que ce soit le modèle miniature élevée par Sybil, dont le gestion du système digestif peut être aléatoire, ou le modèle Nobilis, devant se faire occire par un prince ; les clichés à leur propos pleuvent et sont malmenés.

L'histoire s'éparpille toujours un peu entre les différents personnages avant de les réunir dans  un final toujours explosif. La situation de nos protagonistes change et j'ai aimé les relations qui se tissent entre les différents membres du guet et leur changement de comportement au fur et à mesure du tome, leur prise de conscience.

Au total : Un très bon tome de la série qui nous amène dans le cœur d'Ankh Morpock avec des dragons !

J'en profite pour mettre le très bon schéma de Vade-Mecum pour suivre les aventures du Disque




Ce livre fait partie des challenges ABC et SFFF Diversité catégorie livre traduit, vu la qualité de la traduction !
http://2.bp.blogspot.com/-EbKElB1PJXQ/VieSntwiviI/AAAAAAAAF2A/HtFTayWRDgg/s320/abc2016.jpg
Lettre P 349 pages



SFF et diversité mini
Item 18 : Livre traduit