dimanche 4 novembre 2012

"La quête d’Ewilan" de Pierre Bottero




J’ai commencé ma découverte de l’univers de Gwendalavir par la dernière trilogie : Ellana (Tome 1; Tome 2 )considéré comme la plus mature. J’avais bien accroché à l’univers et ses habitants, ainsi qu’à la poésie des Marchombres. Comme il ne faut pas lire le dernier tome de cette série, sans avoir lu les 2 premières trilogies (sous peine d’être atrocement spoilée…), j’ai profité du combat d’auteur d’Iluze pour m’y plonger.
Et je regrette de ne pas avoir trouvé le second tome lors de ma précédente virée en librairie…

Resumé

 4ème de couverture : 
Quand Camille vit le poids lourd qui foncait droit sur elle, elle se figea au milieu de la chaussée.

(J'aime les 4ème qui ne dévoilent pas tout !)








Mon avis

La quête d’Ewilan est effectivement, plus simple d’accès, plus enfantin à la fois par son héroïne un peu trop parfaite qu’est Camille, que par l’intrigue assez linéaire du tome, et la facilité de passage des étapes. Mais il s’en dégage beaucoup de douceur dans sa quête initiatique et la découverte de ses pouvoirs.

Les personnages sont assez manichéens. Camille en effet est l’héroïne cible des lecteurs, elle est mignonne mais pas trop, très intelligente, elle comprend rapidement sa situation, ses pouvoirs et leur maitrise, et a assez de répondant pour intéresser les personnages qui lui permettront d’avancer rapidement. 
 Mais l’alchimie prend assez bien, notamment par Salim, qui apporte sa touche d’humour, dont on peut se douter son avenir (mais peut être aussi parce que je me suis renseignée:/) mais qui lui semble l’ignorer et par le chevalier Bjorn, maladroit mais touchant. 

J’ai aimé croiser Ellana, dans ce tome, la voir par des yeux "extérieur" et voir ainsi rapidement les histoires se croiser.

Ce tome est peut être moins dépaysant que je ne m’y attendais, par les allers-retours avec le monde réel  et les difficultés quotidiennes notamment parentales.

J’espère apprendre plus sur les dessinateurs, car j’ai eu l’impression que tout allait vite notamment dans les explications ainsi que sur l’histoire de Gwendalavir.

Au total : Un premier tome d’une trilogie qui nous ouvre une porte sur Gwendalavir.


Lettre Q
Bottero : 5 points

Aucun commentaire:

Publier un commentaire