mardi 15 octobre 2013

"Les revenants" de Laura Kasischke

Regardant avant les vacances d'été 2012, la grande librairie, je me suis retrouver à acheter ce livre si bien vendu. La quatrième de couverture de mon édition ne contient pas de résumé, mais des extraits de journaux, donc finalement je ne savais pas à quoi m'attendre, et j'ai été agréablement surprise et embarquée dans cette histoire, made in America.

Couverture Les  revenants Editions Le Livre de Poche 2011

Mon avis :

J'ai mis du temps à me motiver à lire ce petit pavé de 600 pages, moyen format écrit petit, car je me doutais qu'il faudrait un peu de concentration pour m'y mettre. Après une première partie déroutante sur le plan des multiples personnages, et des changements de temporalités, je me suis retrouvée prise dans l'histoire, dans l'enquête sur le personnage de Nicole.
Après réflexion, ce livre aurait pu faire partie de mes abandons du fait du temps qu'il m'a fallu pour le lire, mais je n'ai jamais perdu le fil de l'histoire ni mon intérêt.

Le chassé croisé des personnages entre eux, mis en valeur par la structure narrative de ce livre, où chaque chapitre relativement court met en avant un personnage qui s'avèrera clé dans cette histoire est déroutant mais la multiplicité des points de vue permet de prendre position à cette histoire.

L'auteur nous parle de l'université américaine, de manière traditionnelle dans son organisation, les sororités, les cours, l'unité de lieu pour l'habitation et l'enseignement, mais pointe du doigt aussi certains défauts de cette organisation. J'ai aimé les différentes anecdotes relatives au cours de Mme Polson, qui nous font plonger dans les rituels et croyances autour de la mort.

J'ai aimé faire mes suppositions sur ce qui était arrivé à Craig et Nicole, et ai eu du mal à fermer le livre dans les 100 dernières pages. J'ai aimé me faire balader dans le temps, devoir réfléchir pour me repérer, tout en appréciant, le coté bien plus chronologique à la fin du livre qui permet de suivre le dénouement.

J'ai regretté quelques longueurs, même si les choses sont bien amenées, certains chapitres ne prennent de sens que bien plus tardivement. J'ai notamment moyennement accroché aux tribulations familiales de Mira qui finalement sont assez éloignés de la trame de fond.

Enfin, j'ai été assez décue par la fin, la tension monte progressivement jusqu'à l'explication finale, l'épilogue permet de savoir ce que certains deviennent, mais après tant de pages passées avec ces personnages, j'ai presque trouvé ca léger.

Au total : Une histoire qui m'a accrochée, même si j'ai fait trainé ma lecture en longueur.

Lu pour les challenges

moisamericain
Lettre K

3 commentaires:

  1. Une lecture qui a été un peu difficile. non?

    RépondreSupprimer
  2. elle ne fait pas l'unanimité !!!

    RépondreSupprimer
  3. J'ai beaucoup aimé ce roman, l'ambiance m'a durablement marquée.

    RépondreSupprimer