lundi 18 janvier 2016

"Le lecteur de cadavres" d'Antonio Garrido

Lu pour le book club du mois de janvier, un thriller historique qui m'a tenu en haleine.

Résumé

Couverture Le lecteur de cadavres
Inspiré d’un personnage réel, Le lecteur de cadavres nous plonge dans la Chine Impériale du XIIIe siècle et nous relate l’extraordinaire histoire de Ci Song, un jeune garçon d’origine modeste sur lequel le destin semble s’acharner. Après la mort de ses parents, l’incendie de sa maison et l’arrestation de son frère, il est contraint de fuir son village avec sa petite sœur malade. Ci se retrouve dans les quartiers populaires de Lin’an, la capitale de l’Empire. où la vie ne vaut pas grand-chose. Il devient un des meilleurs fossoyeurs des « champs de la mort », puis, grâce à son formidable talent pour expliquer les causes d’un décès, il est accepté à la prestigieuse Académie Ming.

Mon avis

Je lis trop peu de romans historiques et assez peu de thriller, ce livre m'a donc fait sortir de mes sentiers battus.
L'histoire se passe en Chine ancienne, et j'ai apprécié le glossaire à la fin du livre qui fait des rappels historiques et de vocabulaires.
J'ai trouvé une certaine actualité dans la situation initiale du protagoniste Ci, sa pauvreté, notamment à son retour à la campagne, l'attrait de la vie citadine, sa soif de connaissance et son désir parfois bafoué de faire des études et de devenir juge. Ce personnage est surprenant dans ses capacités d'apprentissages, mais surtout dans son envie de travailler.

La première partie m'a semblé assez longue, notamment par l'avalanche de péripéties qui lui arrive. J'ai presque retrouvé un coté Fitz (L'assassin royal de Robin Hobb) dans la misère qui s'accumule. Sa capacité à rebondir, sa droiture est parfois un peu perturbante. Certaines évènements sont parfois assez peu crédibles vu la poisse qu'il dégage la plupart du temps. J'ai apprécié ses faiblesses et sautes d'humeur qui finalement le rend assez humain.
 
Dans la seconde partie, il est reconnu dans ses capacités de lecture de cadavre, et fait partie intégrante d'une enquête qui le dépasse. Je pensais que cette situation décrite dans le 4ème arriverait plus tôt. On piétine avec lui, se demandant  s'ils existent des indices cachés dans le texte et si on serait capable dans la même situation d'éclaircir les choses.

Le dénouement apporte son lot de surprises et permet une clôture de l'affaire et un éclaircissement sur certaines évènements initiaux qui m'avaient fait tiquer.

Au total : Un thriller historique bien amené, dont les pages se tournent facilement. Un personnage principal attachant malgré un coté assez masochiste et un auteur qui n'hésite pas à l'accabler de malheur.

http://2.bp.blogspot.com/-EbKElB1PJXQ/VieSntwiviI/AAAAAAAAF2A/HtFTayWRDgg/s320/abc2016.jpg
2/26 Lettre G 768 pages


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire