dimanche 22 mai 2016

"La reine des neiges" (Les outrepasseurs, tome 2) de Cindy Van Wilder



J'ai découvert cette saga l'an dernier au moment des Imaginales. Je suis l'auteur notamment sur Twitter et je m'étais promis de lire ce second tome avant les Imaginales 2016, chose faite.

Résumé

Couverture Les Outrepasseurs, tome 2 : La Reine des NeigesLes Outrepasseurs viennent enfin de capturer la dernière fée libre, Snezhkaïa la Reine des Neiges. Ils ignorent qu’ils viennent de déclencher une malédiction qui risque de les anéantir. Peter, qui supporte de moins en moins de se plier à la volonté de Noble, tente de retrouver le Chasseur pour mettre fin à cette lutte séculaire…






Mon avis (Attention risque de spoiler si vous n'avez pas lu le premier tome)

J'avoue avoir eu du mal à me plonger dans ce second tome.

Le premier étant centré sur Arnaud et la malédiction des Outrepasseurs, nous faisons assez peu connaissance avec Peter, le personnage principal de ce tome. De plus ma mémoire n'étant pas très vaillante, j'avoue avoir eu du mal à me remettre en tête les différentes maisons et personnages associés. (Le petit glossaire à la fin du premier tome ne m'aurait pas forcément été de trop dans celui ci).

Une fois replongée dans l'histoire et notamment lorsque le lien entre les destinée de Peter et Arnaud m'ont semblé plus clair, j'ai dévoré les chapitres.
J'ai aimé découvrir d'autres Fés que le chasseur, notamment les Ferreux, mais aussi les Golem, découvrir en partie le fonctionnement de leur magie, et me laisser porter par les débuts de chapitres qui sont comme des légendes et qui m'ont rappelé l'assassin royal de R. Hobb.
La relation entre le Chasseur et Arnaud me déstabilise, m'éloigne de mon jugement initial. J'ai aimé les voir cohabiter, se maintenir à flot comme ils pouvaient.

Le personnage de Peter reste très adolescent dans sa rébellion et son rapport à son entourage mais il a un certain charme dans sa droiture (ou obsession). J'ai apprécié découvrir Noble sous un autre angle, le voir fragilisé et connaitre un peu mieux son passé, et regretté de voir aussi peu Shirley et Hermeline.

Le mode de fonctionnement des Outrepasseurs nous est révélé au fur et à mesure de l'histoire avec son système financier opaque, et les luttes de pouvoir. Réussir à rendre ce handicap une force et l'exploiter de manière assez cruelle, fait réfléchir à certaines situations actuelles.

L'univers décrit, que ce soit le Londres actuel très urbain, ou la mythologie réutilisée est riche et semble cohérent. Les clins d’œil nous amène en territoire connu avant de nous perdre car reprennent plus les références initiales que celles édulcorées de Disney.

Au total : Un second tome lent à démarrer mais qui permet de mettre en place toute l'organisation et différentes luttes des Outrepasseurs. La fin bien plus tonique donne envie de lire rapidement le troisième pour découvrir le dénouement final. L'univers est toujours autant travaillé, et c'est un plaisir de s'y plonger dedans.


SFF et diversité mini
Défi 2 : Littérature francophone mais non française

http://2.bp.blogspot.com/-EbKElB1PJXQ/VieSntwiviI/AAAAAAAAF2A/HtFTayWRDgg/s320/abc2016.jpg
7/26 Lettre V 368 pages

Aucun commentaire:

Publier un commentaire