mercredi 4 juillet 2012

"Le temps du Twist" de Joel Houssin


Un livre que je n’aurais jamais lu sans le cercle d’Atuan, le résumé était finalement bien plus alléchant que le contenu !

Résumé

L'alcoolisme comme rempart contre le virus qui menace de faire de vous un zombi, ce n'est gai qu'un temps. Pour le jour de ses seize ans, Antonin Hofa a prévu deux choses : goûter — enfin ! — aux joies du sexe et se suicider. Les amis du club des taudis humains y vont de leurs cadeaux, mais c'est d'un loup-garou fan de Led Zeppelin qu'Antonin reçoit le plus imprévisible : une buick Electra qui entraîne toute la bande dans le Londres des années 70. Du moins en apparence. Car dans ce Londres les hippies sont des fous sanguinaires, une Nouvelle Eglise répand son poison et, comble d'horreur, le Led Zeppelin ne semble pas promis à la formidable épopée qui fut la sienne ! Les plans de survie, le club ne connaît que ça. Mais comment twister le temps pour rendre les « seventies » à leurs grands mythes ? That is the question...



Mon avis

Je suis en retard sur cette lecture commune, car il m’a fallu bien 3 semaines pour passer le premier chapitre, qui est vulgaire vu que le centre d'intérêt principal d'Antonin reste sa libido frustrée, et dense sur le monde dans lequel il évolue, un futur improbable où pour survivre, il faut boire et devenir cirrhotique avant 20 ans  ...

Antonin, dont la quête durant tout le livre restera son dépucelage, est gras du ventre et recouvert du pustule, comme tout jeune de son âge, ses techniques de séductions sont aussi maladroites que la manière dont est abordée ses envies... Bref on comprend rapidement ses difficultés, et on souhaite qu'il passe à autre chose, mais un adolescent obsedé, reste un adolescent obsédé ...

Une fois le premier chapitre passé, il y a vraiment un mieux, avec la découverte de sa bande d'amis et surtout leur arrivée dans les années 60. Bon j'ai eu un peu de mal à les différencier au début, mais assez rapidement, on voit les importants et les figurants.
J’ai vraiment bien aimé le milieu du livre, quand ils se rendent compte du complot qui menace leur univers, et leur quête de Led Zeppelin, le voyage dans le temps...

Orlando est le personnage le plus intriguant de l’histoire, celui par qui le voyage démarre, cependant, son rôle est assez inconstant, un moment au centre des décisions, il se trouve par moment relegué dans un coin de l'histoire. Anita, reste la blonde cliché du livre, celle qui m’aura fait décrocher des sourires par son coté blonde vénale et arriviste. Antonin est un "héros" transparent tout au long du livre, avec un seul objectif (que je ne rappellerais pas), sans charisme.


Le final promettait beaucoup mais retombe comme un soufflet. Les pages se tournent vite à la fois par la tension de leur cyberaventure, mais aussi parce que je n'ai pas saisi les subtilités des programmes informatiques décrits. Le dénouement est mitigé pour pas mal de personnages, dont on se demande ce qu’ils sont rééllement devenus.

Au total : Un voyage dans le temps pour découvrir Led Zeppelin, difficile de le conseiller à d'autres personnes qu'au fan de Led Zep je pense du fait d'un héros transparent et de passages obscurs dans leur explications.
Catégorie Sport


Les avis des autres Atuaniens : 

Vert, Lily, Falagar, Euphémia, Lunev

3 commentaires:

  1. Il nous faudrait l'avis de fanatiques de Led Zeppelin pour voir si ça passe mieux ^^

    RépondreSupprimer
  2. Quelqu'un a osé le faire ou pas encore?

    RépondreSupprimer