jeudi 26 juin 2014

"La décision" d'Isabelle Pandazopoulos

Je pense avoir croisé quelques articles de blog qui m'ont intrigué au vue du sujet et la couverture a fini de me laisser tenter !

Résumé

Couverture La décision Editions Gallimard  2013En plein cours de maths, Louise, jeune fille sans histoires, excellente éléve de Terminale S, a un malaise. Samuel, le délégué, l’accompagne aux toilettes. Du sang s’écoule, Louise ne répond plus. Hémorragie ? Suicide ? En fait, la jeune fille a accouché. Elle ne savait pas qu’elle était enceinte, mais elle a donné naissance à un petit garçon de 3,3 kg. Pourtant, Louise affirme qu’elle n’a jamais couché avec personne… Alors que s’est-il vraiment passé ? En état de choc, la jeune fille ne peut accepter la réalité. Pourtant, il lui faut décider du sort de son enfant : le garder ou le confier pour adoption.

Mon avis

Louise 17 ans, bonne élève, propre sur elle, accouche dans les toilettes de son lycée sans que personne y compris elle n'ait pu soupconner sa grossesse.

A partir de ce fait, le livre nous amène dans les pensées de Louise, dans son incompréhension de la situation, son rejet initial, l'acceptation et sa manière de concilier sa volonté avec ses capacités, et finalement de choisir ce qui est le mieux pour elle et son enfant. J'ai apprécié que les choses soient réalistes, et pas aussi rose que l'on pourrait penser dans ces situations.
Louise n'est pas l'héroïne type, les failles apparaissent au fur et à mesure, mais il reste de l'ombre dans ce personnage, on ne fait que l'effleurer. Toutes les clés ne nous sont pas données pour la comprendre, sans que ce soit un frein à la lecture. Elle présente un mélange de maturité et de jeunesse qui cherche à retrouver son insouciance, qui la rend attachante.

Autour de Louise, nous suivons l'évolution de ces parents abasourdis, et maladroits, de son frère Ulysse à travers leurs regards, d'autres mères-adolescentes qui appréhendent de manière totalement différentes cette maternité (certaines sont quand même à baffer...), et d'amis du lycée, plus ou moins impliqués dans sa vie "d'avant".
J'ai aimé les scènes à l’hôpital, entre la curiosité de chaque personnel, et leur difficultés à prendre en charge ce couple mère/enfant, à entrer en communication avec l'incompréhensible pour eux. Je trouve ces scènes assez justes.

On pressent le dénouement du mystère autour du père et de ce qui s'est passé, même si tout ne nous est pas révélé. Le personnage de Samuel, nécessaire à l'évolution de l'histoire serait peut être le petit bémol de ce livre à mon point de vue.

Au total : Un livre jeunesse qui traite du déni de grossesse sans tomber dans l'idéalisme ni le larmoyant. Jolie découverte.

http://2.bp.blogspot.com/-0VIbCEmWlOM/UkwngcoQAMI/AAAAAAAADD8/VMWaLmEc3VI/s320/banni%C3%A8reABC2014.jpg
Lettre P Jeunesse 246 pages

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire