lundi 9 juin 2014

"HHhH" de Laurent Binet

Je savais en attaquant ce livre que la seconde guerre mondiale allait être le sujet principal, mais je ne me souvenais pas spécialement du "destin" de Heindrich.

Résumé

Couverture HHhH Editions Le Livre de Poche 2011 Reinhard Heydrich, « l’homme le plus dangereux du IIIe Reich », était le bras droit d’Himmler mais chez les SS, on disait « HHhH », ce qui signifiait : « le cerveau d’Himmler s’appelle Heydrich ».





Mon avis

Je suis perplexe sur ce genre littéraire qui me semble assez fréquent récemment où l'auteur nous fait part de ses doutes sur son travail d'écriture, un peu comme Delphine deVigan dans Rien ne s'oppose à la nuit ou Limonov d'Emmanuel Carrere.

Laurent Binet nous invite dans ce livre à nous replonger dans un évènement marquant de la seconde guerre mondiale, avec l'attentat contre Reinhard Heinrich, "élaborateur" de la solution finale, nazi convaincu et extrémiste.
Finalement, il existe peu de données sur la préparation de l'attentat, sur la personnalité des résistants tchèques, et il se retrouve à mettre en avant la victime, ce qui semble le chiffonner. D'autre part, il devient fasciné par cet homme et nous aussi, et on sent la documentation riche sur plein de petits détails qu'il nous livre, sa maitrise de la narration, lorsqu'il extrapole les détails pour en faire un évènement à part entière.
 Heinrich était peu connu pour moi, probablement car il a peu influé sur le décisions locales françaises du fait de son implication en République Tchèque. On découvre aussi à travers ce livre ce qui a pu se passer dans les autres pays.

L'irruption de ces réflexions nous permet à la fois de voir ce qui se cache sous ce que nous lisons, vérité historique ou partiellement modifiée pour satisfaire une narration, parfois adaptée surtout par manque de sources, tout en cassant le rythme de lecture. Derrière la fiction, il a existé une certaine réalité mais il s'avère par moment frustrant de sortir brutalement de l'immersion créée, pour réaliser ce rappel et nous permettre de prendre du recul sur les évènements réels.

Au total : Un livre historique intéressant sur le fond, parfois maladroit sur le forme qui apporte un éclairage différent de cet évènement peu connu de la scolarité française.

http://2.bp.blogspot.com/-0VIbCEmWlOM/UkwngcoQAMI/AAAAAAAADD8/VMWaLmEc3VI/s320/banni%C3%A8reABC2014.jpg
Lettre B

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire