lundi 6 avril 2015

"Les stagiaires" de Samantha Bailly

J'avais envie de découvrir depuis un bon moment l'écriture de Samantha Bailly, que j'avais rencontré lors d'une dédicace d'Oraisons, que je n'ai toujours pas lu ...
J'avais profité de l'Opération Bragelonne pour récupérer ce titre !


Résumé


Couverture Les stagiaires Editions Milady 2014Ophélie, Arthur, Hugues et Alix viennent tous d’horizons différents. Leur seul point commun : ils rêvent de travailler chez Pyxis, entreprise spécialisée dans l’édition de mangas et de jeux vidéo, pilier dans le secteur de l’industrie créative.
Une réalité s’impose rapidement : beaucoup de candidats, peu d’élus. Désormais, le stage est devenu une étape obligatoire pour ces jeunes qui sont à la croisée des chemins dans leurs vies professionnelles et affectives.



Mon avis

Beaucoup de personnes passent par cette période de stage. Dans mon cursus, on ne passe pas par la case recrutement, mais les 8 premières années de nos études sont une succession de stages (de 3 à 6 mois), de périodes qui s'enchainent, où nous sommes intégrés mais pas trop dans les services que nous traversons.
Actuellement, je suis passée de l'autre coté de la barrière, à voir la succession de stagiaires qui s'alternent (à un rythme bien plus rapide que 6 mois).

Une fois cette parenthèse fermée, j'ai bien aimé ce livre simple. Il montre bien la précarité de certains statuts, et les hésitations du début de la vie professionnelle.

J'ai apprécié le coté vrai des différents personnages, parfois un peu stéréotypés, mais qui oscillent entre espoir et déception professionnelle et amoureuse.
On voit la construction de certaines relations amicales sans que cela prenne le dessus sur la vie quotidienne rythmée par le travail.

Le personnage d'Ophélie est attachant. Sa recherche d'appartement, tellement réaliste (sauf peut être le dénouement) rappelle à tous les parisiens leur arrivée dans la capitale. J'ai beaucoup aimé son évolution, que ce soit avec son passé rennois qu'avec ses relations qui se tissent de manière très naturelle.

Le personnage d'Arthur est plus agaçant, mais il reflète cette jeunesse dorée que l'on peut voir dans d'autres romans, son absence ressentie de choix et le carcan dans lequel il reste enfermé par sécurité.

Les autres personnages, plus en retrait, permettent de montrer la structure du groupe avec tous ces caractères différents qui se rapprochent du fait de leur position dans l'entreprise. Et le questionnement si ces personnages se seraient appréciés en dehors de ce contexte, reste assez vrai dans notre quotidien.

Au total : Un roman efficace sur la jeunesse  à l'aube de leur vie professionnelle, dans les hésitations de leur vie professionnelle et personnelle.
Une suite indépendante est prévue, que je lirais certainement.

http://2.bp.blogspot.com/-zibbXVsb8Pc/VDkaT_y_8kI/AAAAAAAAD_A/yglsy8VtZ5I/s1600/ABC2015.png
7/26 Lettre B : Contemporain, 350 pages

2 commentaires:

  1. J'ai beaucoup aimé Métamorphoses du même auteur. Je suis très curieuse de lire les stagiaires car j'ai beaucoup aimé sa plume !

    RépondreSupprimer
  2. Ah tu as été plus séduite que moi par ce roman :) Les personnages m'ont à l'inverse, pas mal agacée.

    RépondreSupprimer