dimanche 12 octobre 2014

"Les aventuriers de la mer : Le vaisseau magique " de Robin Hobb

L'assassin royal est ma première série de fantasy, j'y suis donc particulièrement attachée. Ma relecture de la première trilogie l'an dernier m'a donné envie de redonner sa chance aux aventuriers de la mer, qui ne m'avait pas accroché à ma première lecture.

Résumé


Couverture Les Aventuriers de la Mer, tome 1 : Le Vaisseau Magique Editions J'ai Lu (Fantasy) 2002
Les vivenefs sont des vaisseaux magiques attachés par des liens empathiques à la famille qui les possède. Ces navires insaisissables bravent les tempêtes, évitent les récifs, distancent les monstres marins, sèment les pirates... et font l'objet de toutes les convoitises. Le capitaine de la Vivacia, Ephron Vestrit, se meure. Parmi les siens, chacun ourdit complot et trahison pour s'approprier son vaisseau, car une vivenef ne se transmet pas comme un legs ordinaire. Pendant ce temps, d'autres dangers se profiles à l'horizon : les serpents de mer qui infestent les océanes se regroupent, et un ambitieux pirate aspire à unir ses pairs sous un seul pavillon : le sien.

Mon avis

J'ai assez vite accroché à ce premier tome très introductif, assez lent au niveau de la mise en place des personnages et de l'univers, qui met plus rapidement la magie en avant.
Les vivenefs font vraiment partie des ces éléments fascinants par leur concept et leur potentiel d'évolution, surtout qu'il n'y aura à priori pas que Vivacia au premier plan.

Les autres personnages plus classiques dans leur nature m'ont moins emballé par leur caractère. On retrouve la peste rebelle égocentrique en la personne d'Althea, le beau frère colérique et à coté de la plaque, le second gentil et fidèle, la soeur effacée, le pirate ambitieux ... Bref, assez classique pour le moment.

La construction de l'histoire, en suivant plusieurs points de vue permet d'apporter un relief à l'histoire, d'imaginer les fils qui les relient et d'être moins centré sur un personnage comme dans l'Assassin Royal.

L'histoire se lance au second tiers, avec l'évènement qui permet l'éveil de la Vivacia, et qui modifie la structure de la famille d'Althea. Les choses pour la peine évoluent vite, et ce premier tome se termine en nous laissant sur notre faim, probablement car le découpage initial de la série est différent.

Au total : Une seconde tentative fructueuse qui me permet de découvrir une autre partie du monde de Fitz.


D'autres avis chez Acro, Olya et Eyrilis qui m'ont convaincu lors de leur LC

http://2.bp.blogspot.com/-0VIbCEmWlOM/UkwngcoQAMI/AAAAAAAADD8/VMWaLmEc3VI/s320/banni%C3%A8reABC2014.jpg
Lettre H 11/26

Aucun commentaire:

Publier un commentaire