mercredi 29 février 2012

"L'inconnue de Birobidjan" de Marek Halter

Recu grace à Livraddict et les éditions Robert Laffont, ce livre m'a beaucoup tenté lorsque j'ai lu le 4è de couverture.






Résumé

1950, New York. Après Orson Welles et Arthur Miller, McCarthy et son équipe interrogent une certaine Maria Apron, 37 ans, actrice. Elle est accusée d'être entrée en Amérique avec un faux passeport et d'avoir assassiné un agent secret de l'OSS en Union sovétique. Pour se défendre, Maria Apron n'a que ses souvenirs. En actrice consommée, elle va, telle Shéhérazade, les distiller à ses accusateurs au cours des cinq journées que dure son interrogatoire.


Source Livraddict


Mon avis

Ce livre n'est pas loin du coup de coeur de mon coté.

Il retrace la vie de Marina, femme russe exilée aux Etats Unis, soupconnée d'espionnage pour le compte de la Russie, mais lors de son procès, on découvre son histoire, pas banale.

J'ai été transportée par ce récit. La période Stalinienne est je trouve peu abordée lors de nos études, et ce livre nous offre une vision de cette époque, qui donne envie d'en savoir plus et de réfléchir. D'ailleurs, je n'ai pas encore lu les annexes mais celà ne va pas tarder!

Le livre est séparée en 4 journées, quatre jours de procès, où alterne le présent, les années 50s, en pleine période de traque des communistes, et le passé de Marina, où elle est la proie. On suit ses aventures, sa vie de femme russe, actrice de théâtre entre le Moscou des années 40, jusqu'au Birobidjan, ce territoire russe devant devenir une région autonome juive, puis les États Unis.

Dans les récits de la vie russe, le quotidien de cette époque est plutôt bien retranscrit, la famine, les kolkhoz, les disparitions quotidiennes, l'attente de jours meilleurs et le froid. On s'attache à cette femme forte, qui prend son destin en main, au mieux qu'elle le peut.

L'autre personnage principal est le journaliste, le narrateur de l'histoire, qui touché par Marina, tente de l'aider, mène son enquête, plonge dans des conflits qui le dépasse. On suit l'histoire de son point de vue notamment dans le contexte du procès.

Au total : Un livre qui m'a transporté entre les Etats Unis des années 50 et la Russie stalinienne.
Mon petit bémol, le quatrième de couverture en raconte surement un peu trop...

Encore un grand merci pour ce partenariat.

Je le compte pour mon coup de cœur de février


1 commentaire:

  1. Je suis ravie de découvrir ce titre que je ne connaissais pas ;-)

    RépondreSupprimer